Follow:

Disques lavables Mademoiselle Papillonne : 1 an après

Disques lavables mademoiselle Papillonne Couture

Si tu me suis depuis quelques mois, et notamment via mon premier blog, tu le sais sûrement : j’utilise des disques lavables Mademoiselle Papillonne depuis le mois de février. Cela fait donc un peu moins d’un an que j’ai littéralement banni (sauf rares exceptions) de ma salle de bain et de ma liste de courses les cotons jetables.

Aussi, je me suis dis que ça pourrait être pas mal de te faire un retour sur le long terme de ces petites choses qui ont changé ma routine beauté, mais aussi l’état de ma pauvre petite peau.

Les avantages du lavable face au jetable :

Je vais te parler écologie, mais aussi économies ! Tant qu’à faire, il est toujours plus agréable de lier les deux.

Je ne sais pas toi, mais lorsque j’étais encore au mode jetable, j’utilisais en moyenne 4 disques pour me démaquiller le soir. J’en utilisais 2 autres chaque matin pour me nettoyer le visage et appliquer mon tonique.

 

Soit 6 cotons par jour, 42 cotons par semaine, 168 cotons par mois. Lorsque tu fais le calcul sur une année : je blindais chaque année 2 190 cotons dans mes poubelles ! Lorsque tu prends conscience de ça, c’est assez ahurissant… et pas très bon pour la planète.

 

Disques lavables Mademoiselle Papillonne CouturePar ailleurs, lorsque tu vois qu’un paquet de disques démaquillants de marque te revient en moyenne à 3€ les 50… Tu te dis que claquer 147€ par an pour des disques à usage unique ça fait un peu mal aux fesses. Et bien souvent, ça arrache le visage, ça peluche, ou ça se dépieute avant même que tu aies finis ton démaquillage.

A contrario, dis-toi très concrètement que chaque disque lavable remplace pas moins de 300 cotons ! Pour un investissement de 17,50€, te voilà donc parti pour environs 2 ans de démaquillage emplis de douceur.

17,50€ face à 147€… je n’sais pas toi, mais le choix est très vite fait. Voui Madame (ou Monsieur).

En plus de ça je dois bien t’avouer que, oui, le bambou est une matière ultra douce, anti-bactérienne et qui sèche vraiment rapidement. Du coup si tu as une peau sensible, des tiraillements, ou que tu en as tout simplement marre des disques comparables à du papier de verre : c’est tout bénèf pour toi.

 

Pourquoi j’ai choisi les disques lavables Mademoiselle Papillonne Couture ?

Sur le marché du “Démaquillage Zéro-Déchet”, on trouve foison de tissus lavables : des ronds, des carrés, des colorés, des unis, à motifs… de différentes matières et ce dans différentes enseignes. Après avoir fait un rapide tour d’horizon (comprendre par là être allée au supermarché Naturéo à 2 kilomètres de chez moi CQFD), j’ai découvert ceux de Mademoiselle Papillonne Couture !

Je vais donc t’expliquer pourquoi j’ai choisi ceux-ci et surtout pourquoi je ne regrette absolument pas mon choix.

Disques lavables Mademoiselle Papillonne Couture

 

Déjà : c’est une fabrication artisanale ! La marque créée en 2005 par Stéphanie BATTEUX est basée au cœur du vignoble Champenois. Soucieuse de l’environnement, la production est basée dans une maison basse consommation alliant panneaux solaires et éoliennes. Petit à petit, Mademoiselle Papillonne Couture met au point des articles lavables : disques et linges de bain. Vous pouvez aussi retrouver des articles pour Maman et bébé.. ainsi que du linge pour les SPA ! Ceci n’est qu’une brève présentation de l’entreprise : si tu souhaites en savoir d’avantages je t’invite à visiter leur site officiel.

Ensuite : le rapport quantité / prix était hyper intéressant ! Compte 17.50€ les 12 disques lavables de 11cm de diamètre. Par rapport à ce que tu peux trouver chez les concurrents : c’est l’idéal ! Qui plus est, tu auras des produits certifiés Oeko-Tex 100, un critère international de sécurité de la filière textile. Késako ? En gros, un tissu OEKO-TEX® Standard 100 garanti un contrôle à chaque étape du traitement : matières premières, fils, teinture. Il ne contient pas de produits chimiques nocifs pour la santé. 

Bref, tu l’auras bien compris : je suis tellement conquise par ces produits que j’ai aussi acheté dans la foulée les mini disques pour les yeux !

 

Que valent-il sur le long terme ?

Aujourd’hui, nous sommes mi-novembre (P’tain déjà !). Cela fait donc 9 mois et demis que j’utilise quotidiennement mes disques lavables Mademoiselle Papillonne ainsi que mes petits disques pour les yeux. Je n’ai pas racheté de lot entre temps. Ils n’ont absolument pas bougé. Pourtant je t’assure qu’ils en ont vu : maquillages gras, waterproof, argiles, huiles végétales… Ils sont pourtant toujours aussi doux et toujours aussi blancs !

Pour cela, j’ai une astuce toute simple : une fois démaquillée, je rince puis fais tremper mon disque dans de l’eau bien chaude additionnée d’une cuillère à soupe de Percarbonate de soude. Lorsque j’en ai plusieurs, j’y ajoute quelques gouttes de lessive bio Zéro. Aucune trace n’y résiste !

 


On en arrive donc à une conclusion des plus simples : est-ce que je les recommande ? A 200%. Je ne suis absolument pas sponsorisée ni aiguillée pour rédiger ce billet, mais c’est un produit indispensable dans une salle de bain. Il n’y a aucune perte de temps, et surtout un gain d’argent considérable mis bout à bout !

Et puisque c’est bientôt Noël, voici une petite zone Shopping si tu souhaites les découvrir et pourquoi pas les offrir à tes proches pour les fêtes !

 

MADEMOISELLE PAPILLONNE COUTURE :

LA BOUTIQUE // LES DISQUES VISAGE // LES DISQUES YEUX

 

Previous Post

Vous pourriez aimer...

No Comments

Leave a Reply